Mais qu’est-ce que je vais manger ?

grey Mais qu’est ce que je vais manger ?

Pas de pain, pas de pâtes, pas de grains….

Mais qu’est-ce que je vais manger ?

Quand Daniel m’a parlé pour la première fois de ce type d’alimentation, j’ai sûrement eu la même réaction que vous. Mais qu’est-ce que je vais manger ? Ça fait 25 ans que chaque matin ou presque, je mange mes deux toasts. Alors, je peux vous avouer que j’étais très réticente à l’idée d’essayer ce type d’alimentation. J’ai toujours été chanceuse, je n’ai jamais eu de problème de poids, alors pourquoi changer mes habitudes alimentaires.

Il m’a alors suggéré un façon d’approcher la situation : faire un essai de 30 jours. Si ça ne fonctionne pas, on revient à l’alimentation d’avant. Qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour l’amour ?

 

Test 30 jours : Go Paléo

Étape 1 : Éliminer les grains.
Ouf, pas de pain, pâtes, pizza, céréales, biscuits (ish, moi et ma dent sucrée!)

Étape 2 : Bouger
L’alimentation en est pour 80% de notre apparence physique, le 20% et bien, vous l’aurez deviner vient de l’activité physique. Alors, on bouge !

Étape 3 : Observer les changements
Objectif personnel : perdre ces petites poignées d’amour comme je les appelle si bien !

Résultat : Il avait raison !
Après 30 jours, à éliminer tout ce qui pouvait comprendre des grains, j’ai vu une différence dans mon corps, que ce soit un raffinement au niveau de ma taille et du ventre ou l’amélioration de la qualité de ma peau.

Pour réussir la transition au Paléo, il est primordial de penser que ce n’est pas une diète. Les diètes, régimes, etc., ça ne fonctionnent pas. Pas besoin d’être nutritionniste pour réaliser que manger des céleris pendant 30 jours n’est pas l’idéal pour une saine santé. Et surtout, ce n’est pas durable. La beauté du Paléo est que ce type d’alimentation est durable. Étonnamment, il est relativement facile de manger quotidiennement sans manger de pain ou de pâtes. Il faut juste un peu de détermination et d’imagination. Ma transition m’a fait découvrir de nouvelles passions. Je n’ai jamais été une grande cuisinière. Je me suis toujours fait à manger plus par nécessité que par plaisir. Donc, l’option facile pâte en semaine était plutôt courante. Avec le paléo, la viande et les légumes sont les principaux éléments de notre alimentation. Alors j’ai du trouver de nouvelles approches, de nouvelles recettes, essayer des nouveaux produits. Maintenant, je m’amuse en cuisine. J’essaie constamment de nouvelles recettes, mes visites à l’épicerie ou au marché sont beaucoup plus stimulantes.

Le défi semble gros, mais en bout de ligne, vous verrez que ce n’est pas si difficile de couper les grains de votre alimentation. Évidemment, certains changements seront de mises, mais vous verrez les résultats rapidement, c’est garantie. L’objectif principal de notre blogue est de vous donner des trucs pour prendre une approche simple et surtout, amusante pour tous. Il ne faut surtout pas avoir l’impression de se priver, vous serez malheureux pour sûr. Il faut que comme nous, vous vous amusiez dans le processus et que vous soyez capables de conserver ces habitudes tout au long de votre vie. Alors, comme moi, commencez tranquillement. Faites un essai de 30 jours ou même 20, et vous verrez une différence. Donnez nous des nouvelles !

Bon appétit !

Joëlle

pf button Mais qu’est ce que je vais manger ?

Plus de Recettes:

  • Sylvie Vicaire

    Je suis à découvrir cette alimentation mais j’hésiste encore dû au fait que j’ai peur de manquer de glucides.
    Je suis une personne qui s’entraîne BEAUCOUP. Soit minimum 15 hres/sem. En préparation pour un demi Ironman et objectif Full Ironman. Je mange au minimum 6 petits repas par jour. Il y a des journées où je brûle plus de 2000 calories. Où vais je trouver tous mes glucides?

    • mangerpaleo

      Bonjour Sylvie Vicaire

      Il y a plusieurs coureurs de longue distance ainsi que des triathloniens qui mange paléo. La clé c’est d’adapter la consommation de glucides en augmentant la consommation avant, mais surtout après l’entraînement en gardant les choix le plus près du paléo possible. Ce qui veut dire principalement des choix dans la famille des tubercules (patates douces, jicama, patates, yucca) ou sinon des fruits. À la limite, sans être paléo, le riz pourrait être une option.

      Pendant les entraînements de plus de 60 minutes, il serait bien de consommer 15-20 grammes de sucres sous la forme d’eau de noix de coco (avec jus d’ananas dilué si vous aimez) pour contribuer à maintenir le glucose dans la circulation sanguine et éviter de vider vos réserves de glycogène musculaire. Par contre, il ne faut pas non plus virer fou avec les besoins en glucides, c’est environ 60-100 grammes de glucides par heure d’entraînement que vous avez besoin en plus. Donc, quelqu’un qui mange paléo a entre 50-100 grammes de glucides par jour dans sa diète normalement. Dans votre cas ce total sera plus aux alentours de 200-300 selon votre entraînement cette journée-là. Il va falloir faire des essais et trouver le nombre idéal qui vous permettra de bien récupérer.

      De plus, il faut comprendre que les deux premières semaines sont des semaines de transition ou il est normal d’avoir une baisse d’énergie. Il ne faut pas associer ce manque d’énergie à la diète paléo, c’est plutôt une période de transition ou votre corps s’habitue à ses nouvelles sources d’énergie.

      Bonne chance et j’espère que ces quelques conseils vous aideront.

Loading...
Ajoutez votre adresse pour recevoir nos meilleures recettes directement dans votre courriel
C\'est pratique et rapide!